Sony poursuit Hacker pour avoir vendu des PS4 jailbreakés sur eBay

Sony a acheté deux des consoles jailbreakées vendues via eBay, prétendument par un homme de Californie. Une des consoles était accompagnée d’instructions sur la manière d’utiliser le code logiciel «exploit» pour enfreindre les protections anti-piratage de Sony, selon le procès intenté par la société.

PCMag examine les produits indépendamment, mais nous pouvons gagner des commissions d’affiliation en achetant des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

Sony poursuit un californien pour avoir prétendument vendu des consoles PlayStation 4 piratées pouvant exécuter des jeux piratés.

Le procès de la société, découvert pour la première fois par TorrentFreak, affirme qu’Eric David Scales est un pirate de jeux vidéo qui propose les consoles PS4 jailbreakées sur eBay sous le nom de “Blackcloak13”. Sony a enquêté sur les ventes et a affirmé que Scales avait modifié les systèmes de jeu pour battre les mesures anti-piratage de l’entreprise.

Pour enquêter, Sony a acheté deux des consoles jailbreakées sur eBay, toutes deux pré-chargées avec plus de 60 titres de jeux PS4 piratés, comme annoncé, a annoncé le procès. Une des consoles était accompagnée d’instructions sur la manière d’utiliser le code logiciel “exploit” pour enfreindre les protections anti-piratage de Sony et sur les instructions pour télécharger d’autres jeux piratés.

La plainte de Sony n’entre pas dans des détails techniques sur le code d’exploitation, mais la société affirme qu’elle a permis à la console jailbreakée de jouer à tous les jeux copiés sur le disque dur de la PS4.

Comment Sony a-t-il associé Blackcloak13 à Scales? Lorsque Sony a reçu les colis jailbreakés, ils avaient une adresse de retour portant le nom Eric Sales de Rancho Cucamonga, Californie.

Blackcloak13 n’était pas non plus silencieux à propos de ses activités. Le pirate du jeu possédait son propre site Web pour promouvoir les consoles PS4 piratées. Blackcloak13 affirme sur son site Web qu’il est modding depuis 2006. “Je fais cela pour les joueurs”, écrit le pirate informatique. “Pourquoi continuer à donner de l’argent à ces grandes entreprises [sic] pour des jeux. Elles ne font que vous prendre et ne donnent rien en retour.”

Sony demande à Scales de payer des dommages-intérêts pour la violation des droits d’auteur et des droits de propriété intellectuelle. Les échelles n’ont pas pu être jointes immédiatement pour commentaires.

Ce n’est pas la première fois que Sony poursuit quelqu’un pour avoir piraté une console PlayStation. En 2011, la société a intenté une action en justice contre le pirate informatique américain George Hotz pour avoir publié du code afin de modifier une PS3 afin de démarrer simultanément un autre système d’exploitation. En combattant la bataille juridique, Sony a affirmé qu’il protégeait sa propriété intellectuelle. Les deux parties ont par la suite accepté un règlement.