Geek Love: la Nintendo Gamecube

Ce sera donc mon anniversaire bientôt, alors je l’utilise comme un prétexte fragile pour écrire ceci.

Commençons d’abord par tous les tristes faits: la GameCube était la console de sixième génération de Nintendo, à la suite de la Nintendo 64, qui devrait rivaliser – bien que le mot “concurrence” suggère qu’il aurait jamais eu sa chance – contre la Playstation 2 de Microsoft et celle de Microsoft.

Je suis allé au lancement de la GameCube à minuit le 3 mai à mon local GAME, qui se trouve être l’anniversaire de ma mère et, à ce jour, je le félicite de m’avoir aidé à me souvenir de cet anniversaire chaque année qui a suivi … moi aussi Luigi’s Mansionpendant quelques heures même si j’avais l’école le lendemain.

La GameCube était une bizarrerie, et cet article constituera une sorte de défense de la console et une lettre d’amour, car il ne manquait pas de critiques à l’époque et je ne manquais pas de critiques. faitn’étaient pas exactement ce à quoi on s’attendait vraiment ou que l’on voulait vraiment.

Je comprends pourquoi le GameCube a été critiqué pour son manque de fonctionnalités. La sixième génération de consoles a été en quelque sorte le catalyseur pour que les consoles de Sony et de Microsoft deviennent les machines multimédia qu’elles sont aujourd’hui plutôt que de quoi jouer exclusivement à des jeux.

Revenons à quelques-uns des quelque quatre cents jeux publiés pour la GameCube. Pikmin, un jeu que je ne sais toujours pas comment décrire correctement,Pokemon Colloseumétait la plus proche Nintendo sont jamais venus à cette 3DPokémonjeu que tout le monde demande depuis des années et qui n’arrivera jamais,Eternal Darkness: le Requiem de la saintetéétait un joyau terrifiant et sous-estimé d’un jeu d’horreur,Mario Kart: Double Dashest toujours la meilleure entrée de la série (même si, en toute justice, je n’ai pas jouéMario Kart8) et, à ce jour, je ne comprends pas pourquoi il n’ya pas eu de suite, et en plus de tout cela, nous avonsLa légende de Zelda: Wind Waker, qui s’est avéré, de façon inattendue, être le meilleur jeu de toute la série (ce n’est pas la peine de discuter)

Même par-dessus tout, j’aime le GameCube simplement parce que, tout au long de son histoire, il ressemblait toujours à un troll bienveillant sous forme de console. faitannoncer finalement les jeux que tout le monde avait envie de sortir, ce n’était certainement pas ce que les gens avaient demandé ni ce à quoi ils s’attendaient. Super Mario 64avec de meilleurs graphiques? ZeldaJeu? Wind Waker?

Il y avait beaucoup de raisons pour mon amour pour le GameCube mais je pense que peut-être, à un niveau subconscient, la vraie raison pour laquelle je l’aime tant est parce que c’était un peu un analogue pour qui j’étais

– Une dame dans les draps, un monstre dans les rues