Un magasin britannique crée une campagne de style «Bully Hunter» pour inciter les enfants à arrêter de jouer

Crédit: ALDI

La chaîne de supermarchés britannique Aldi a récemment lancé une nouvelle campagne visant à amener les enfants à poser leurs manettes de jeu pour passer du bon temps en famille.

L’initiative, baptisée «Teatime Takedown» (Teatime Takedown), rappelle beaucoup la campagne «Bully Hunters» de l’ancienne, et suscite beaucoup de haine sur les réseaux sociaux [via Dexerto].

Crédit: Pixabay

«Teatime Takedown» demande aux parents de fans de jeux vidéo d’envoyer les tags de joueur de leur enfant.

Le raisonnement d’Aldi quant au déménagement repose sur ses propres données, selon lesquelles «38% des enfants britanniques refusent de s’asseoir à la table familiale, plus d’un quart des parents britanniques imputant ce phénomène aux jeux en ligne».

Regardez la bande-annonce de la campagne ci-dessous (et vérifiez que vous aimez ne pas aimer le ratio – yeesh!)

L’idée est cependant plus que simplement problématique: comment un joueur professionnel peut-il entrer en conflit avec un enfant en particulier?

Eh bien, Aldi a répondu à la dernière question et ne vous attendez pas à ce que Ninja ou PewDiePie fassent leur apparition.

Crédit: Pexels

Twitter a beaucoup à dire sur cette idée, une personne qualifiant toute la campagne de «âgiste».

George Spour
Imaginez que vous meniez une campagne directement destinée à un groupe, une minorité ou à une croyance et que vous les attachiez ouvertement.
Squallmuzza – Suivez @SenshudoSquare
Bonjour, Teatime Takedown est littéralement une campagne de lutte contre l’intimidation visant à plaire aux parents qui ne comprennent pas l’établissement de limites ou d’horaires pour leurs enfants, afin qu’ils puissent participer aux repas de leur famille.

Les parents et les joueurs ont rapidement critiqué la campagne, beaucoup de personnes semblant se sentir ciblées.

Mad Fellows
Je suis le parent de deux garçons obsédés par Fortnite.

On dirait que Aldi s’est fait un sacré coup de gueule.

Crédit: ALDI