198X

null

198X contient cinq faux jeux d’arcade des années 1980, assez courts pour que tout, séquences d’histoire comprises, se déroule en moins de deux heures.

198X souffre des mêmes problèmes que le Ready Player One d’Ernest Cline.

null

null

null

Après cela vient The Runaway, un jeu de conduite de style OutRun qui manque du sens de la vitesse et de la fantaisie du classique de l’arcade.

Shadowplay, un jeu “ninja”, est la vedette de 198X.

Les plates-formes, les pointes et les creux que vous rencontrez vous incitent à lire votre environnement et à réfléchir à la façon dont vous chronométrez vos mouvements lorsque vous parcourez chaque niveau en réduisant vos ennemis.

Le dernier jeu, Kill Screen, est un simple jeu de rôle à la première personne.

198X se termine par un “à suivre”.

null